Médical et social

Centre communal d’Action sociale

L’action sociale se différencie de la protection sociale assurée, d’une part, par la Sécurité sociale financée par les cotisations et, d’autre part, par l’aide sociale prélevée sur l’impôt.

L’aide sociale est apportée par les collectivités publiques aux personnes dont les ressources sont insuffisantes : elle relève directement d’une idée d’assistance. Ce qui n’est pas le cas de la Sécurité sociale qui est un régime d’assurance.

L’aide sociale est strictement associée à la situation de besoin des personnes. Elle prend en compte les ressources du demandeur pour définir ou non de son attribution[1].

L’action sociale consiste en une forme d’assistance facultative. Elle tente de remédier aux failles des systèmes de protection légaux (Sécurité sociale et aide sociale) en assurant facultativement aux personnes, sans droits ouverts, un complément temporaire de ressources ou l’accès à des équipements et des services.

L’originalité de cette action vient de ce qu’elle attribue aussi bien des allocations qu’une prestation sous forme de conseils, d’informations, d’écoute.

L’action sociale peut se décliner en :

interventions ponctuelles destinées à venir en aide de façon temporaire à des cas isolés,
actions catégorielles concernant certains groupes sociaux (personnes âgées, jeunes, familles, personnes handicapées…),
actions globales censées intervenir sur l’environnement social et l’améliorer[2].

La composition du CCAS d’Ancy-Dornot

Le Conseil municipal de la commune nouvelle d’Ancy-Dornot a désigné, le 16 mars 2016, les membres élus du CCAS.

Le maire en est d’office le président. Cinq membres, issus du Conseil municipal, ont été élus par ce dernier. Il s’agit d’Andrée DEPULLE, Pascale DIDAOUI, Marie-France GAUNARD-ANDERSON,  Suzanne PIERRON et Martine SAS-BARONDEAU (vice-présidente).

Cinq autres membres sont désignés par le maire. La loi prévoit la nomination de représentants du monde associatif, dans les domaines de la famille, du handicap, des personnes âgées et de l’insertion. Le maire peut également désigner des personnes qualifiées.

Sur proposition des associations concernées les personnes suivantes ont été désignées :

  • Thierry FRESSE au titre de l’association des Auxiliaires des Aveugles de Moselle,
  • Christiane GÉRARD au titre de la Croix Rouge française,
  • Maryse JASMIN au titre de l’association Joie d’Automne affiliée à l’UDAF,
  • Daniel MAURICE au titre des Restaurants du Cœur,
  • Chantal STEFFENS au titre de l’association ATD Quart-Monde.

Au total, 10 personnes souhaitant être au service de leurs concitoyens et toutes tenues au secret professionnel.

Les fonctions du CCAS

1. Il est chargé de l’instruction de demandes d’aide sociale légale, telles que :

  • les aides ménagères,
  • les frais de séjours en établissement,
  •  l’allocation personnalisée d’autonomie (APA),
  • l’allocation spéciale vieillesse et allocation complémentaire…

Le CCAS apporte une aide à la constitution et au renseignement des documents administratifs relatifs à ces demandes. Les personnes concernées peuvent s’adresser en Mairie.

2. Le CCAS attribue des aides sociales facultatives en faveur des habitants d’Ancy. Pour ce faire, le Conseil municipal vote, chaque année, l’attribution de moyens financiers au CCAS.

Les aides sociales sont réservées à toute personne domiciliée à Ancy-Dornot rencontrant des difficultés passagères pour assumer certaines charges. Elles sont complémentaires aux autres aides sociales, en particulier celles attribuées par le Service social du Conseil général (assistantes sociales de secteur).

Une coordination est systématiquement mise en place avec l’assistante sociale de secteur intervenant ayant en charge Ancy-Dornot, Madame KLEIN. Le siège du secteur se trouve au Centre Médico-social (CMS) sis 5 Rue des Haies à Ars sur Moselle.

Les demandes d’aides sont examinées au cas par cas et ne sont jamais systématiques. Les personnes doivent s’adresser en Mairie pour obtenir un rendez-vous.

3. Le CCAS procède, annuellement, à une analyse des besoins sociaux de l’ensemble de la population. Cela concerne notamment les familles, les jeunes, les personnes âgées, les personnes handicapées et les personnes en difficulté.

Cette analyse est effectuée à partir des constats et des statistiques établies pour chaque prestation et chaque activité mises en œuvre par le CCAS ou la mairie.

L’objectif de ces études de besoin est de promouvoir une action sociale générale au profit de la population.
[1] Philip Mondolfo [1997], Repenser l’action sociale, Paris, Dunod.
[2] Elie Alfandéri [1987], Action et Aide sociale, Dalloz.

Mutuelle

Dans le cadre d’une offre de mutuelle destinée aux habitants d’Ancy-Dornot, les conseillères de PRO BTP peuvent être sollicitées pour un bilan et des propositions personnalisées, sans engagement de votre part.

Il suffit de contacter :

Marie-Laure COOLEN

m.coolen@probtp.com

03 83 95 39 94

Des propositions personnalisées, adaptées à chaque situation, seront présentées en entretien individuel et confidentiel dans les locaux de Pro Btp, 9 rue d’Austrasie à Metz, ou à Ancy-Dornot (sur RV à domicile ou en mairie)